lundi 12 mars 2012

Le Maire de la Garenne-Colombes refuse un voeux contre la fermeture du centre de sécurité social de notre ville.

Plusieurs centre de sécurité social sont menacés de fermeture, d'ici 2013 sur les 40 centres des Hauts-de-Seine, 11 seulement seraient conservés. Celui de la Garenne-Colombes ainsi que d'autres (Le Plessis Robinson, Montrouge et Bourg La Reine) sont directement menacés de fermeture. 
Face à ce démantèlement de notre service publique, élus et citoyens se mobilisent : rassemblement, pétitions, plusieurs villes ont déjà voter des vœux contre ses fermetures (Meudon, Gennevilliers ...). 

                                                      ________________________


Dans ce sens, un vœu à été déposé en séance du conseil municipale du 16 février 2012 de la Garenne-Colombes par Adélaïde NATUREL, conseillère municipale communiste au nom du groupe l'énergie neuve pour la Garenne, contre la fermeture du CPAM de la Garenne-Colombes. 

L'unique réponse du maire de la Garenne-Colombes a été de soutenir cette démarche sans donner son approbation par un vote favorable, alors que cette démarche nous aurait permis d'affirmer publiquement notre désaccord commun.

C'est le bon fonctionnement même de la Sécurité Social, déjà bien mis à mal par des réductions d'effectifs dont il est question. Les Garennois, en particulier les plus fragilisés (personnes âgées, les personnes malades ou à mobilités réduites) qui seront les plus touchés, ont besoin de ce service publique de proximité.

Restons mobilisés signez la pétition du Front de Gauche contre la fermeture des centres de Sécurité sociale.





Question orale du 16 février 2012,



"Monsieur le Maire, mes cher-e-s collègues,

Au conseil municipal de 29 septembre 2011, par une question orale de Monsieur Christophe MACE, nous vous avions interpellé sur le devenir de notre centre de sécurité sociale menacé de fermeture suite au souhait de la direction de la Caisse Primaire d’ Assurance Maladie des Hauts-de-Seine de fermer 19 centres de sécurité sociale dont celui de la Garenne-Colombes.
En réponse, vous nous avez témoigné votre préoccupation sur cette question, je vous cite : « J’ai saisi personnellement le Préfet et le ministre de la Santé sur cette question, je suis, évidemment, contre la fermeture de ce centre. »

Aujourd’hui, nous savons que deux centres sont d’ores et déjà fermés, celui de Meudon et celui du centre du Pavé Blanc du Haut de Clamart. Et la situation ne va pas en s’améliorant puisque  lors du dernier conseil d’administration le nombre de fermeture envisagée est passé au nombre de 27, soit plus de la moitié des centres de sécurité sociale des Hauts-de-Seine.
Il est impératif de mettre un frein à ce démantèlement inacceptable de notre service public de proximité, indispensable pour les populations notamment les plus fragiles : les personnes âgées, malades ou à mobilités réduites qui ont besoin d’un guichet proche de chez eux pour répondre à leurs questions.
La fermeture du centre de la Garenne-Colombes serait de fait, source de déplacements longs et fatigants, et provoquerait de plus, un surcroît de travail et une dégradation du service rendu dans d'autres centres proches.
Je pense que vous serez d’accord ce soir pour que nous votions un vœu contre la fermeture de notre centre de sécurité sociale, décision injuste et économiquement inefficace, imposé sans aucune concertation des villes et de ses habitants. Plusieurs municipalités de droites comme de ont déjà fait ce choix et ont votés à l’unanimité des vœux s'opposant à ces fermetures, comme à Meudon ou à Vanves.

Nous proposons donc ce soir au conseil municipal le vœu suivant :
« Pour bénéficier d’un service public de proximité garantissant un accueil de qualité et une prise en charge personnalisée, pour tous et en particuliers pour les personnes âgées , malades ou rencontrant des difficultés de mobilité, la Garenne-Colombes a besoin de son centre de sécurité social.
Le conseil municipal de La Garenne-Colombes exige le maintien du centre de sécurité sociale du 18 rue D'Estienne d'Orves à la Garenne-Colombes. » 

Je vous remercie de votre réponse,

Adélaïde NATUREL, le 16 février 2012.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire